Geek

Apple permettra à Chrome et Firefox de fonctionner sur iOS avec leurs propres moteurs de recherche

Apple permettra à Chrome et Firefox de fonctionner sur iOS avec leurs propres moteurs de recherche

Avec iOS 17.4, Apple apporte un certain nombre de changements majeurs au fonctionnement de son système d’exploitation mobile pour se conformer aux nouvelles réglementations de l’UE. L’un d’eux est un changement majeur de produit : pour la première fois, Manzana permettra aux moteurs de navigateur alternatifs de fonctionner sur iOS, mais uniquement pour les utilisateurs de l’UE.

Depuis la naissance de l’App Store, Apple a autorisé de nombreux navigateurs mais un seul moteur de navigation : Kit Web. WebKit est la technologie derrière Safari, mais c’est loin d’être le seul moteur du marché. Chrome de Google est basé sur un moteur appelé Blink, qui fait également partie du projet global Chromium utilisé par la plupart des autres navigateurs du marché. Edge, Brave, Arc, Opera et bien d’autres utilisent Chromium et Blink. Firefox de Mozilla fonctionne sur son propre moteur, appelé Gecko.

Cependant, sur iOS, tous ces navigateurs ont été forcés de fonctionner sur WebKit, ce qui signifie que de nombreuses fonctionnalités et extensions ne fonctionnent tout simplement plus. Cela change avec iOS 17.4 : toute personne développant un navigateur ou un navigateur intégré à l’application pour son application peut utiliser un moteur non-WebKit s’il le souhaite. Chaque développeur devra être autorisé par Apple à changer de moteur « après avoir satisfait à des critères spécifiques et s’être engagé à prendre une série de mesures continues d’atténuation de la confidentialité et de la sécurité », a déclaré Apple dans un communiqué annonçant le changement, après quoi ils auront accès à des fonctionnalités telles que clés d’accès et multitraitement. Apple ajoute également un nouvel écran d’options à Safari afin que lorsque le navigateur est lancé pour la première fois, une valeur par défaut différente puisse être choisie si l’utilisateur le souhaite.

A lire aussi :   Comment les applications de rencontres changent nos relations

De toute évidence, Apple ne le fait que parce que cela est requis par la nouvelle loi européenne sur les marchés numériques (DMA), qui stipule, entre autres, que les utilisateurs doivent être autorisés à désinstaller les applications préinstallées, y compris les navigateurs Web, qui « les dirigent ».  » aux produits et services du gardien de but. Dans ce cas, iOS est le gardien et WebKit et Safari sont les produits et services d’Apple. (La même section du DMA signifie également que Microsoft doit autoriser les utilisateurs à désactiver la recherche sur le Web Bing et à désinstaller Edge, ce qui déclenchera également d’autres modifications.)

Même dans sa déclaration annonçant les nouvelles fonctionnalités, Apple indique clairement qu’il est en colère contre elles : « Ce changement est le résultat des exigences du DMA et signifie que les utilisateurs de l’UE seront confrontés à une liste de navigateurs par défaut avant d’avoir la possibilité de les utiliser. comprendre les options qui s’offrent à eux », déclare l’entreprise. « L’écran perturbe également l’expérience des utilisateurs de l’UE la première fois qu’ils ouvrent Safari avec l’intention d’accéder à une page Web. » L’argument d’Apple en faveur de l’App Store a toujours été le suivant : seul Apple peut offrir une expérience utilisateur de qualité, sûre et heureuse sur l’iPhone. Les régulateurs ne voient pas les choses de cette façon. Et Apple en est furieux.

Encore une fois, ces changements concernent uniquement les utilisateurs d’iPhone dans l’UE. Apple affirme qu’il permet aux utilisateurs européens de voyager sans endommager le moteur de leur navigateur, mais il veillera à ce que seuls les comptes appartenant à des personnes vivant dans l’UE bénéficient de ces nouveaux moteurs. Dans le reste du monde, vous obtiendrez toujours WebKit Chrome et WebKit tout le reste. Apple affirme (sans fondement ni preuve particulière) que ces autres moteurs présentent un risque en matière de sécurité et de performances et que seul WebKit est véritablement optimisé et sûr pour les utilisateurs d’iPhone.

A lire aussi :   ByteDance annonce la fermeture de Nuverse et dit au revoir aux jeux vidéo

Mais dans l’UE, nous verrons probablement ces navigateurs remaniés dans l’App Store dès l’arrivée d’iOS 17.4 en mars : Google, par exemple, travaille sur une version non-WebKit de Chrome depuis au moins un an. Les utilisateurs européens sont sur le point de se retrouver impliqués dans une sérieuse guerre des navigateurs sur leurs iPhones.

Via – Le Verge

Quelle est votre réaction ?

Excité
0
Heureux
0
En amour
0
Not Sure
0
Idiot
0
Raphaëlle
Ancienne joueuse de Counter Strike qui adore les jeux vidéo. Elle a fondé www.twoplusgames.com pour partager sa passion pour les jeux vidéo avec le monde entier.

    You may also like

    Leave a reply

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    More in:Geek